Lyautey : un homme, un château, une animation

La présence de Lyautey plus forte que sa légende

 

Bienvenue sur le site officiel de la Fondation Lyautey

et de l’Association Nationale Maréchal Lyautey.


Ce site évolutif,  soucieux du respect de la vérité historique,

a une triple VOCATION :

 

1 - concernant  >>>>   l’Homme, Hubert LYAUTEY

        un homme d’action humaniste et visionnaire (1854-1934)

      Maréchal de France, élu à l'Académie française,

      Résident Général de France au Maroc (1912-25)

 

- amplifier la connaissance de la vie, de la pensée, des réalisations surtout au Maroc et du message du Maréchal Lyautey, .

- intervenir pour le respect de la mémoire de Lyautey et de tout ce qu’il symbolise

et pour la transmission des valeurs qu’il défendait, ceci dans cet esprit :

 

  LYAUTEY :

 

un EXEMPLE, un SYMBOLE, une RÉFÉRENCE

 

2 - concernant >>>>>  le CHÂTEAU LYAUTEY,

situé à Thorey-Lyautey (54115) à 34 km de Nancy

un patrimoine reconnu pour sa richesse et sa valeur de symbole

Lyautey viscéralement attaché à sa Lorraine natale, s’était retiré tel un “Prince lorrain” au coeur de la Lorraine, à Thorey qui deviendra THOREY-LYAUYEY après sa mort au pied de la colline de Sion-Vaudémont où se décline l’histoire des Comtes de Vaudémont et des Ducs de Lorraine.


En Lorraine, le château Lyautey est l’un des 5 sites labellisé

 

« Maisons des Illustres »

 

-  faire connaître les conditions de visite du château Lyautey et les activités possibles (séminaires, conférences, expositions, réceptions, événementiel, camps scouts sur la propriété Lyautey, etc .....),
Accueil personnalisé des groupes pour "Une journée chez le Maréchal Lyautey et sur la Colline de Sion-Vaudémont" , un de ses lieux de prédilection qui justifie sa volonté de se retirer à Thorey, au pied de cette “colline inspirée”. chantée par Maurice Barrès. C’est Lyautey qui avait choisi l’emplacement du monument Barrès devant lequel il prononça un discours lors de son inauguration en 1928.

@  @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  @

Pouvoir visiter, meublée comme de son temps,

la demeure historique d’un grand homme, tel Lyautey,

c’est exceptionnel.

S’attendre à le rencontrer, au détour d’un couloir, c’est unique.

 @  @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  @

 

Another time... Now it’s Marshal Hubert Lyautey, whose château tells the incredible story of a man of genius who devoted the best years of his career to colonial France, and its humanist vision. He was, most notably, the main architect of the French Protectorate in Morocco where he was the first résident minister from 1912 to 1925.
By awarding the château de Thorey-Lyautey the title of Maison des Illustres, the Ministry of Culture pays tribute to the incredible journey of the man known both as the Prince of Lorraine and Lyautey the African.
As well as rooms furnished in the typical styles of Lorraine, Indochina and Madagascar, visitors can walk through the arms room, the library with 16.000 volumes and the lavishly decorated Moroccan room : every part of the château telling a chapter in the life of this extraordinary character.

 

 @  @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  @

 Étape incontournable des circuits touristiques :

THOREY-LYAUTEY

Le château Lyautey vu du parc
Le château Lyautey vu du parc
 

Réouverture annuelle le 1er mai 2017

 

Le château Lyautey meublé se visite

du 1er mai au 30 septembre

les dimanches et jours fériés (sauf le 8 mai)

ainsi que le samedi 17 septembre inclus dans

le WE des journées du patrimoine = 16 et 17 septembre

de 14 à 18 heures

 

 Possibilité de se joindre à un groupe :

le samedi 24 juin 15 h 30

le 10 juillet à partir de 15 h.

 le 12 août à partir de 14 h 30

 le 22 août à partir de 14 h 30

 

 Autres jours nous consulter au 03 83 25 12 12

 

et tlj sur RV pour les groupes


>>>   TARIFS et détails à la page "château de Thorey-Lyautey"   <<<

 

Le château de Thorey-Lyautey abrite aussi le

MUSÉE NATIONAL du SCOUTISME

 mêmes jours et horaires d'ouverture

sans supplément du prix de visite du château

 

3 - concernant >>>>> l’ANIMATION

à propos et autour de LYAUTEY, qu’elle soit historique, culturelle, mémorielle, médiatique ou festive : elle doit conduire à :


- faire vivre la demeure historique du Maréchal Lyautey, lieu de mémoire avec son mémorial dans le parc, grâce aux visiteurs et aux différentes animations organisées sur l’ensemble de la propriété (6 ha, dont un parc de 2 hectares)
- organiser des cérémonies commémoratives
- provoquer des contacts avec ceux qui sont susceptibles d’enrichir notre fonds historique sur Lyautey,
- faciliter la communication avec ceux  qui souhaitent participer à des études sur des thèmes peu ou pas assez étudiés de l’action de Lyautey.

----------  EN FAIT, TOUT INCITE A   -----------

en savoir plus sur ce visionnaire qui mérite de servir de référence pour les hommes de notre temps : c'est la raison de ce site qui participe à la PRÉSENCE DE LYAUTEY d’autant plus enrichissante qu’il s’est exprimé avec lucidité sur les principaux sujets concernant notre avenir.
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

FAIRE UN DON

ET DEVENIR AMI(e)  d’HUBERT LYAUTEY

 

Un seul geste à faire :

@ Signer un chéque à l'ordre de "Fondation Lyautey" avec mention au dos "DON"
destiné à : Fondation  Lyautey  BP 13851 - 54029 Nancy Cedex
(ce qui n’interdit pas de joindre un mot et d'inscrire son @dresse mail)

 

A NOTER - Les dons permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt au taux actuel de 66 % de leur montant.

Les attestations sont établies et envoyées en mars/avril suivant pour pouvoir être utilisées pour la déclaration de revenus de l’année du versement.
Exemple : un don de 60 € ne coûte en fait que 20 € après déduction fiscale.

 

De plus, à partir de 50 Euros versés à la Fondation Lyautey, les donateurs peuvent devenir membres de l’Association Lyautey en dispense de cotisation pour l'année en cours.

 

======   Merci de votre générosité et de votre engagement   ======

 

 @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

 Lyautey de plus en plus présent dans l'actualité :

 

L’Association Lyautey se doit de défendre l’héritage moral et matériel du Maréchal Lyautey, un visionnaire dont la réussite sociale et coloniale est incontestable, malgré l’acharnement de ses détracteurs. Acharnement tel, que le Maréchal de France Hubert LYAUTEY se trouve maintenant classé au nombre des " criminels contre l'humanité". Si seulement son exemple pouvait servir de référence aux hommes de notre temps qui insultent et occultent l'Histoire pour faire place au "renouveau".

 

Soldats, Marins, Aviateurs humiliés

en la personne du Chef d'Etat-major des armées

 

Les principes énoncés par Lyautey dans "Le rôle social de l'officier" piétinés !

 

Les fourberies de "Jupiter"

 
Tout a été dit ou presque, sur ce que les médias appellent l’affaire de Villiers. Si grave soit-elle, ce n’est qu’un épisode du renouveau annoncé qui consiste à détruire méthodiquement tout ce qui marche ou fait de l’ombre à Jupiter qui veut régner à tout prix, y compris sur un champ de ruines intellectuel, moral, identitaire, social, sociétal, ... etc.  ........ Tout a été dit ou presque, puisque la langue de bois permet souvent de rester politiquement correct et même, dit-on - constructif. Les autres sont persona non grata.
 
Les Français ont, parait-il, la mémoire courte et ils ne sont pas les seuls ; à plus forte raison, ils ne peuvent pas se souvenir de ce qui ne leur a pas été enseigné comme, par exemple, toutes les pages d’histoire qui valorisent nos racines et traduisent la grandeur de la France. Par contre, ils conserveront en mémoire ce qui, au-delà des écrits et des paroles a provoqué des blessures dont les cicatrices continueront de témoigner. Au cours du premier acte, des Français de plusieurs générations ont été dénoncés comme "criminels" pour avoir participé à "un crime d’Etat". Outre les vivants, nombreux sont les descendants de ces "criminels" à souffrir de cette blessure.
 
Dans un deuxième temps, au-delà du Général de Villiers Chef d’état-major des armées (CEMA) qui a été humilié et évincé de façon déloyale, c’est toute l’institution militaire, ceux qui la servent ou l’ont servi qui ont été atteints et profondément blessés avec des répercussions sur leur famille et leur entourage. Il parait tout à fait évident que le sort du Général de Villiers était scellé d’avance. Pour que ses qualités humaines et professionnelles, son expérience, sa droiture et son honnêteté intellectuelle ne fassent pas d’ombre à Jupiter, il fallait qu’il soit éliminé. Il est vrai qu’il ne pouvait pas cohabiter avec des personnages en marche, dont la première conviction est l’opportunisme. Il est le premier de la liste, d'autres suivront.

A ce propos, la première mesure à prendre pour "moraliser la politique" serait de démettre de son mandat tout élu qui, en cours de mandat, trahit ses électeurs en changeant d’opinion, de programme, de parti pour l’obliger à solliciter à nouveau leurs suffrages avec ses nouvelles convictions, même éphémères.
 
Pour être "compatible" fallait-il que le CEMA renonce à demander et à justifier les moyens dont nos armées ont si grand besoin ? Fallait-il qu'il mente en exprimant sa satisfaction de ne pas recevoir les crédits militaires promis ? Fallait-il qu'il se comporte comme tous les politiciens qui ont retourné leur veste une fois, deux fois, trois fois...... pour tenter de se faire élire et fait des promesses qu'ils sont sûrs de ne pas pouvoir tenir ?
 
Pour l’éliminer, le pouvoir a eu recours à une vieille technique (vive la modernisation !) utilisée pour se débarrasser habilement d’un indésirable. Elle consiste par un savant dosage d’humiliations et de camouflets à le pousser à bout dans son amour- propre et sa dignité jusqu’à ce qu’il se démette ... et il y a toujours des complices : par exemple pour rendre publics les propos d’un huis clos ! C’est le Général - disent les adeptes de "En marche" qui a trahi la confiance mise en lui par le Président de la République : celui-ci, en effet, venait de prolonger d’un an son mandat. Cette manière de procéder est une fourberie manifeste pour créer vis à vis de l'opinion une ambiance de trahison et accroître la culpabilité imputée au Général. Prolonger son mandat avec l'arrière-pensée de l'éliminer, c’était lui donner le baiser de Judas.

Inutile de repasser le film de ce qui a suivi, en notant toutefois que la démission rapide du Général de Villiers a coupé l’herbe sous les pieds de ceux qui voulaient abuser de la situation pour l’humilier davantage. En prenant l’initiative d’une démission circonstanciée, il privait Jupiter de la jouissance de l’avoir limogé. Et, quand Jupiter se rend sur la base aérienne à Istres pour implorer de façon théâtrale la confiance des armées, il ignore que les soldats sont des hommes et ne sont pas dépourvus d’affectivité, surtout vis à vis d’un CHEF qu’ils ont apprécié. Mais n’est pas chef qui veut ! "La plus grande preuve d'estime, que l'on puisse donner aux gens que l'on a l'honneur de diriger, - écrivait Lyautey - ce n'est pas de les flagorner, mais de leur parler gravement, en leur montrant les choses comme elles sont." .  Tout le contraire de l’autoritarisme !

Le comble et la palme de la goujaterie revient le lendemain au porte- parole du gouvernement, c’est à dire "La voix de son maître" formaté pour le bluff et l’arrogance. Il twite : "C’est le comportement du général qui a été inacceptable. On n'a jamais vu un CEMA s'exprimer via un blog ou faire du off avec des journalistes ou interpeller les candidats pendant la présidentielle (...). Il s'est comporté en poète revendicatif." et qui renchérit en brocardant la "bronca" de soutien faite au Général par les femmes et les hommes de tous grades servant à Balard, le Pentagone français. Pire, le clou est enfoncé dans un article publié le lendemain dans le Figaro.
 
Il aurait été de bon ton, de la part de ceux qui alimentent les médias, qu’ils se soient émus du fait que le Général Pierre de Villiers a été privé - suprême affront - de la prise d’armes traditionnelle en rapport avec son niveau de responsabilités pour marquer son adieu aux armes. Une fois de plus, il n’est pas malséant, bien au contraire, de faire un parallèle avec ce qui a été réservé au Maréchal Lyautey en 1925.
 
Lors de la guerre du Rif, le Cartel des Gauches - souhaitant un clash pour justifier l’élimination d'un Lyautey qu'il jugeait non compatible - lui refuse les renforts qu’il demande. Le Maréchal Pétain, après avoir trahi la confiance mis en lui par Lyautey, est désigné pour le dessaisir de ses pouvoirs militaires et arrive avec des renforts plus qu’excédentaires. Pour ne pas perdre la face, Lyautey ne disposant plus que des pouvoirs civils est acculé à la démission.
A son départ, il est accompagné jusqu’au port de Casablanca par une foule immense qui lui manifeste sa reconnaissance et ses regrets de le voir partir. Privé de navire de guerre, il voyage comme un touriste. Au large de Gibraltar, la marine anglaise lui rend les honneurs. A Marseille, seuls des amis l’attendent. Pas d’honneurs militaires dus à son rang. Près d’un siècle plus tard, les pratiques n’ont pas changé, seuls les discours sont plus lénifiants et plus fourbes.
 
Selon la formule traditionnelle prononcée lors de sa prise de commandement, un Chef militaire s’engage à assurer "le succès des armes de la France". Encore faut-il lui en donner les moyens, surtout quand le matériel à bout de souffle met en jeu la vie des soldats. Le politique devrait s’engager à respecter en temps et en heure ses promesses. Par sa démission, le Général d’armée Pierre de Villiers a fait savoir que c’est lui qui a eu la force de caractère de tenir le cap.

 

Les faits parlent pour la "Grande Muette"

 
Silence dans les rangs... Alignement ... Je ne veux voir qu’une seule tête : la mienne. ... Ce jeudi 13 juillet, sans le nommer, le Président de la République a vertement ”recadré” le Général d’armée de Villiers, chef d’Etat-major des armées (CEMA) qui avait observé en commission que les promesses de la campagne électorale sur l’augmentation des crédits militaires n’étaient pas tenues. Quoi de plus naturel ? Souvent ce sont les médias qui sont à fustiger quand ils construisent des scandales pour exister ! Ici, le scandale vient du fait que le CEMA a été tancé devant la France entière et à tort. En conscience et en responsabilité, il n’a fait que justifier les moyens nécessaires pour remplir les missions qui lui sont assignée. Au final, il y va de la vie des éxécutants.
 
Là encore les réflexes du Président datent d’un autre âge. Lyautey, un homme de notre temps, disait : "Quand les talons claquent, les esprits se referment". Une référence à ce Maréchal de France, qui ne confondait pas autorité et autoritarisme, s’impose :
"Un chef, celui qui commence par servir et par obéir pour apprendre à commander, et le fait de servir et d'obéir au mieux est déjà un acte de chef, puisque c'est donner l'exemple. Mais aussi, celui qui en servant et en obéissant n'abdique ni l'indépendance de son jugement ni le libre jeu de son initiative, qui observe et se prépare”, celui qui, plus tard, en donnant toujours l'exemple de la déférente discipline, saura ne pas se borner à obéir passivement et osera, quand sa conscience et la situation lui en font un devoir, soumettre librement son avis, avis qu'accueillent toujours, provoquent même les chefs dignes de ce nom".

Il va de soi qu’un tel chef connaît les codes écrits ou non qui font “la grandeur et les servitudes” de la vie militaire. Jamais un chef ne met en cause un de ses subordonnés devant les subordonnés de celui-ci. J’ajoute me souvenir du Général Bigeard qui, avec ses mots, disait qu’un militaire était propriétaire de son grade acquis par son travail et son courage (il y a malheureusement des exceptions) et que le mandat d’un élu n’était que provisoire et ne pouvait être renouvelé qu’en flattant, sinon en trompant, ses électeurs pour être réélu.

Après tout, les esprits avisés avaient tout de suite compris que la suppression du Ministère de la Défense n’était pas un fait anodin. La Défense est partie à l’Elysée. Le ministère des armées n’est plus que le gestionnaire de hommes et du matériel des armées.
 
Avant de parler de service national universel, il serait temps de donner à lire au Président "Le rôle social de l’officier dans le service universel", écrit par le capitaine Lyautey en 1891. Il y énonce les règles de base d’un management à visage humain bien différent de celui qui se met en place selon les codes des potentats.

Et c'est bien là que le bât blesse. D'un côté, il y a le rôle social : "L'essentiel est de savoir ce que l'on veut et va l'on va. Or cela, écrivait-il, je le sais : faire prédominer sur tous mes actes le devoir social".  De l'autre, il y a le management déshumanisé, lié au rendement et à la productivité.

Cette actualité devient un jalon dans l'éclairage à donner sur la montée en puissance d'un autoritarisme qui se nourrit de la pratique des manipulations et qui exploite insidieusement la panoplie des faiblesses humaines. Le désaccord, (le mot est faible) sur le budget des armées n'est que l'arbre qui cache la forêt. Après tout ce qu'on a vu au cours de la dernière campagne présidentielle il est plausible de penser que le pouvoir avait, d'entrée de jeu, décidé d'évincer le Général de Villiers et que la fuite du huis clos avait été organisée.
 
Un préfet en retraite m'a glissé que ce n'était que l'expression du complexe des jeunes "énarques" qui n'ont fait la guerre que devant une caisse à sable en s'adonnant au "Kriegspiel".  En tout cas, ce mercredi 19 juillet, le Général Pierre de Villiers (CEMA) a démissionné sans attendre le rendez-vous tardif fixé par le Président au vendredi, prenant ainsi de court ceux qui mettaient en place des contre-feu médiatiques pour le dédouaner. Il a repris la main et privé le Président de la République du plaisir de l'humilier une nouvelle fois en le "chassant" et par ricochet d'humilier tous les "soldats" des trois armées qu'il représente et défend.

Sa démission était bien le but recherché par le pouvoir. La recette est connue. Quand on veut se débarrasser de quelqu'un, sans mettre "les mains dans le cambouis", on crée les conditions opportunes pour l'amener à démissionner et, au mieux, à le faire condamner par l'opinion publique ; ceci avec l'appui complice de la majorité des médias. Sauf que ... l'avenir le dira.
 
C'est l'occasion de rappeler qu'Hubert LYAUTEY, victime idéologique de la mémoire sélective, a vécu le même type de situation à deux reprises.
Ministre de la Guerre en 1917, le Général Lyautey a été amené à démissionner parce que les politiques et les politiciens ne supportaient pas ses exigences visionnaires sur la conduite de la guerre. Il faudra attendre Clemenceau pour les mettre en oeuvre après le dramatique échec de “l’offensive Nivelle” à laquelle il était opposé.
 
Résident général de France au Maroc, le Maréchal de France Lyautey estimant grave en 1924 la menace d'Abd el Krim à partir du RIF, se voit refusés par le Cartel des gauches - au pouvoir depuis le 11 mai 1924 - les renforts qu'il demande. Devant son insistance, les pouvoirs militaires lui sont retirés, en septembre 1925, au profit du maréchal Pétain "bien vu" du Cartel. Il arrive au Maroc avec des moyens surdimensionnés, pour ne pas avoir compris que lorsqu'on veut montrer sa force pour en éviter l'emploi, on ne fait pas la guerre dans le Rif comme on l'a fait à Verdun.

Ne conservant que ses pouvoirs civils, le Maréchal Lyautey perdait la face : par ce biais on l'avait tout simplement amené à démissionner. Tout comme, pour l'évincer, on a refusé au Général de Villiers les moyens de remplir sa mission. Sa démission le grandit encore plus.

Colonel (er) P. Geoffroy
Président de l'Association Nationale Maréchal Lyautey

 

Un occasion manquée

 

Grâce au web, le président recueille souvent dans sa boite des réactions à chaud de la part des adhérents. Sachant que, sous le dôme des Invalides, le tombeau du Maréchal de France Lyautey - auquel nous rendons hommage tous les 10 mai - voisine avec celui du Maréchal Foch. Ces réactions nourissent ce billet.

Après ses propos de campagne accusant la colonisation de « crime contre l’humanité », quelle occasion manquée pour le Président de la République de faire amende honorable en accordant à Lyautey sa juste place, celle d’un symbole incontournable et mondial de la grandeur d’une France humaine et généreuse; une place qu’il cherche, semble-t-il à reconquérir !

Ce 13 juillet 2017, il suffisait pour cela de faire quelques pas de plus sous le dôme des Invalides pour admirer le magnfique tombeau du Maréchal Lyautey qui évoque aussi l’amitié franco-marocaine. Il avait initiée cette amitié avec un esprit prospectif et  il serait criminel de ne pas la célébrer et la perpétuer.

Mais il aurait fallu aussi rappeler que Lyautey était ministre de la Guerre en 1917 et qu’il a été amené à démissionner parce que les politiques ne supportaient pas ses exigences visionnaires sur la conduite de la guerre. Il faudra attendre Clemenceau pour les mettre en oeuvre après le dramatique échec de “l’offensive Nivelle” à laquelle il était opposé.

En confirmant par son attitude ses propos antérieurs sur la colonisation, c’est aussi accuser en creux les Etats-Unis du même crime. Il y a mieux dans l’Histoire de France vis à vis des hôtes de la France, en l'occurence le Président des Etats-Unis.!

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

voir aussi à la rubrique : A lire et à redire

 

 Lyautey mêlé à la Présidentielle de 2017

et

La lettre ouverte du Professeur Savelli en 2007, à propos de l'Algérie

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

Le 3 février 2015, Le Figaro a publié un excellent article de Claire Bommelaer "La dernière bataille du Maréchal Lyautey ". Elle met en relief l'intérêt d'une visite du château "resté dans son jus" au point qu'il est possible d'imaginer y rencontrer Lyautey.

 

S'il n'est pas sollicité directement, le lecteur perçoit l'obligation morale de participer au financement d'un haut lieu qui est un point d'ancrage de notre histoire et ne reçoit pas d'aide publique : à chacun d'imaginer pourquoi !

 

 

*  *  Année 2017   *  *

 

En 2017, les cérémonies annuelles d'hommage au Maréchal Lyautey sont prévues selon le même programme que les années précédentes, soit :

- à Paris, le mercredi 10 mai 2017

- à Thorey-Lyautey, le dimanche 9 juillet 2017

 

Le 10 mai 2017, sous la présidence du Général de corps d’armée Bruno Le Ray, Gouverneur militaire de Paris et en présence de SE Chakib Benmoussa, Ambassadeur du Maroc en France, la Fondation Lyautey et l’Association Nationale Maréchal Lyautey, auxquelles était associée La Koumia, ont rendu l’hommage annuel au Maréchal Lyautey. Cette date correspond au jour anniversaire de l’accueil de ses cendres sous le dôme des Invalides le 10 mai 1961.

Étaient représentés le Préfet de police de Paris, les Maires de Paris et  du 7ème. Dans l’assistance, outre les ami(e)s du Maréchal et des membres de sa famille, de nombreuses personnalités et présidents d’associations. Empêché, le Général d’armée Dary, Président de la Saint-Cyrienne était représenté par le Général Paulus.
 
Une première cérémonie a eu lieu devant le tombeau des Invalides en présence du Général d’armée Ract-Madoux, Gouverneur des Invalides et de l’un de ses prédécesseurs, le Général d’armée Cuche.

Les participants ont ensuite rejoint la place, toute proche, Denys Cochin où la récente stèle élevée en hommage aux goums mixtes marocains voisine avec la statue du Maréchal Lyautey.

 

Cérémonie Lyautey du 10/05/17
 de gauche à droite :Général Le Ray (Gouverneur militaire de Paris), CGA Sornat (Pt La Koumia),
CL Geoffroy (Pt Fondation Lyautey), Mme Cordebard (repr. Mme la Maire de Paris),
SE Chakib Benmoussa (Ambassadeur du Royaume du Maroc en France),
MM d’Estivaux et Bernard (élus du 7ème), Mr Gentil (repr. Mr le Préfet de police).


Le Colonel Geoffroy, président de la Fondation Lyautey, a retracé les grandes étapes de la brillante carrière du Maréchal. Et d’insister sur le fait qu’Hubert Lyautey, visionnaire et véritable Homme d’Etat, toujours à la recherche de ce qui unit, doit  être perçu comme un exemple, un symbole, une référence, ceci dit en l’étayant par des citations du Général de Gaulle et du Maréchal Leclerc.

Le Contrôleur général des armées Sornat, Président de “La Koumia” prit ensuite la parole. Il rappela que les goums ont été créés sur une idée de Lyautey qui définit plus tard leur statut et il exalta la bravoure exemplaire et légendaire es goums mixtes marocains sur tous les théâtres d’opérations où il ont été engagés.

Vint ensuite le moment des dépôts de gerbes au pied de la statue et devant la stèle, suivie de la minute de silence et de la Marseillaise.
 

 

*   *  Année 2016   *   *

 

En 2016, les cérémonies annuelles d'hommage au Maréchal Lyautey sont déroulées comme prévues, soit :

- à Paris, le mardi 10 mai 2016

- à Thorey-Lyautey, le dimanche 10 juillet 2016

 

Ce 10 mai 2016, sous la présidence du Contrôleur Général des Armées Serge Barcellini, Président Général du Souvenir et en présence du Général d’Armée Ract- Madoux, Gouverneur des Invalides et de ses prédécesseurs, les Généraux d’Armée Cuche et de la Presle nous avons commémoré, comme tous les ans, l'anniversaire du 10 mai 1961 où la dépouille du Maréchal Lyautey ramenée du Maroc a été accueillie aux Invalides. Des gerbes ont été déposées devant son tombeau puis au pied de sa statue sur la place Denys Cochin.
Étaient représentés la maire du 7ème et le Préfet de police de Paris. La ville de Paris s’est manifestée par la livraison d’une gerbe. Dans l’assistance, outre les ami(e)s du Maréchal et des membres de sa famille, de nombreuses personnalités et présidents d’associations.

Le Colonel Geoffroy, président, a retracé les grandes étapes de la brillante carrière du Maréchal Hubert Lyautey, véritable Homme d’Etat « qui fut tout à la fois soldat, administrateur, pacificateur, diplomate, bâtisseur et urbaniste, écrivain et protecteur des arts et des lettres ».

Et de conclure :
« Quand j’aurai dit qu’il était celui qui, en toutes circonstances, recherchait selon sa formule « le dénominateur commun » qui unit les hommes, j’aurai résumé l’esprit avec lequel il abordait les problèmes.
Puisse être mieux entendu le Général de Gaulle, Président de la République qui, accueillant les cendres de Lyautey aux Invalides le 10 mai 1961, lançait en conclusion de son discours :

« En vérité, le Maréchal Lyautey n’a pas fini de servir la France. »

Encore faut-il lui en donner les moyens ».

A ceux qui continuent de s’étonner de cette phrase historique, ne voyant pas bien comment ce peut être possible, une réponse s'impose : le Général de Gaulle a estimé et confirmé que Lyautey avait valeur de référence. En effet, ce visionnaire en lutte contre tous les archaïsmes a laissé à la postérité un exemple et un message empreints d’humanisme et de réalisme susceptibles d'inspirer aussi bien les décideurs de notre temps que les managers de demain, ce qui, à l’évidence, ne convient pas aux esprits rétrécis ou rétrogrades.


La parole revenait ensuite au Contrôleur Général des armées Serge BARCELLINI :
« Depuis quelques années, la journée du 10 mai est devenue le cadre d’un choc mémoriel entre deux mémoires. L’anniversaire du transfert du corps du Maréchal Lyautey aux Invalides le 10 mai 1961 et la commémoration des victimes de l’esclavage.
Tout oppose ces deux mémoires dans les médias et dans l’opinion publique.
Évoquer le Maréchal Lyautey aujourd’hui c’est en effet évoquer des pages d’histoire occultées – celles des conquêtes coloniales – c’est évoquer la gestion coloniale tellement décriée, c’est évoquer une armée devenue une très grande muette alors même que Lyautey souhaitait lui faire jouer un grand rôle aux officiers.
Alors pourquoi rendre hommage aujourd’hui à Lyautey ?

Pourquoi aller à contre-courant de l’opinion publique ?
Parce que Lyautey est aujourd’hui profondément actuel.
Actuel parce qu’il traduit une modernité de l’armée de son époque – modernité qui est au centre des réflexions conduites aujourd’hui au sein de la Défense.
Actuel parce qu’il fut l’homme d’une gestion coloniale favorisant la montée en puissance des « colonisés » dans une vision claire d’une future autonomie.
Actuel parce que Lyautey a compris bien avant les autres que la jeunesse avait besoin de repères – repères qu’il souhaitait donner grâce au scoutisme.
Oui, le Maréchal Lyautey est en passe de redevenir un modèle un de ses lanceurs d’alerte de la modernité.
Ici, aujourd’hui en ma qualité de président général du Souvenir Français je souhaite affirmer :
o Ma volonté de réconcilier les Français avec leur histoire – toute leur histoire et pas seulement comme c’est trop souvent le cas celles des pages sombres de l’histoire de France.
o Mon admiration pour l’association des Amis du Maréchal Lyautey qui a su résister au temps, au mépris et à l’oubli et qui porte haut et fort le fanion du Maréchal.
o Ma certitude que le destin du Maréchal Lyautey s’inscrit aujourd’hui pleinement dans la modernité et qu’il s’y inscrira encore avec plus de force demain ».
 

 Au fil du temps

 Les évènements moins marquants sont relatés dans la rubrique

Actualité et Activités

 

En septembre 2014

Un numéro hors-série consacré à LYAUTEY

"Paroles d'action pour aujourd'hui" est paru dans la collection

"Mémoire et vérité" de l'ASAF (Association de Soutien à l'Armée Française)
130 pages - 19 signataires d'articles des plus variés - Franco 10 € -

A commander sur le site :

http://www.asafrance.fr/boutique/hors-series.html?route=product/product&product_id=62

 

SOMMAIRE

Introduction par Henry Pinard Legry
Agir par Gilbert Robinet
Douze regards sur un homme d’exception par Jean Boÿ
Lyautey visionnaire par Arnaud Teyssier
Le service des affaires indigènes du Maroc par Henry-Jean Fournier
La politique agricole forestière et rurale de Lyautey au Maroc par Henry-Hervé Bichat

et Maurice de Vaulx
« Je veux nous faire aimer de ce peuple » par Henry Bonnier
Casablanca : le rêve réalisé de Lyautey par Rachid Andaloussi
Une proclamation de fidélité par Henry-Jean Fournier
Lyautey et l’Islam par Henri de Saint-Bon
« Ma compréhension de ce qui n’est pas nous » par Gilbert Robinet
Lyautey diplomate par Dominique Souchet
Un plaidoyer pour l’Europe par François Torrès
Lyautey ou la passion du beau par Corinne de Menonville
Lyautey : une philosophie de l’action « A contre-courant » par François Torrès
« Du rôle social de l’officier... » une actualité dérangeante par Henri Bentégeat
Lyautey, la loyauté à la France par Catherine Durandin
Orient, Occident, Afrique : la théorie des arcs par Jean-Louis Esquivié et Antoine Sfeir
Que ferait Lyautey dans nos banlieues ? par Jean-Louis Esquivié et Antoine Sfeir
Demain sur les traces de Lyautey par Pierre Geoffroy
APPENDICES
« Son meilleur collaborateur... » par Jacques Richou
Extraits du texte adressé par le général Lyautey au ministre de la guerre le 22 août 1914
Bibliographie - Les contributeurs.

Dans l'encart de 12 pages
  "Thorey-Lyautey"  joint à l'envoi :
Lyautey : le destin exemplaire d’un homme d’action, visionnaire et toujours présent.
Lyautey : un patrimoine intellectuel et moral à mettre en valeur et à défendre

Le château de Thorey-Lyautey, un patrimoine historique ancré dans le terroir lorrain. Il raconte aux visiteurs l’épopée du maréchal Lyautey : il faut pérenniser cette parole.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

En mars 2014

 

Message à SM Mohammed VI Roi du Maroc

 

Après l'incident diplomatique à Roissy, la Fondation Lyautey et l'Association Lyautey ont adressé à SE Chakib Benmoussa Ambassadeur du Royaume du Maroc en France un message d'amitié, le 29 mars 2014 :


    « J'apprends avec consternation qu'un Ministre, celui des Affaires étrangères du Maroc, a été humilié à Roissy par une fouille au mépris des règles diplomatiques.

     Comme je vous l'ai exprimé récemment, la Fondation Lyautey et l'Association Nationale Maréchal Lyautey s'appliquent à se montrer dignes d'être les héritiers spirituels du Maréchal Lyautey.

     Par leurs activités, elles veulent transmettre le message d'humanisme, de respect, d'amitié de ce visionnaire, notamment vis à vis du Maroc dont il disait :

« Plus je vis au Maroc, plus je suis persuadé de la grandeur de ce Pays ».
     Au nom de ceux qui sont attachés aux valeurs de plus en plus souvent bafouées que défendait cet Homme d'Etat, je vous fais part de la honte que nous ressentons une nouvelle fois.
     En vous assurant de notre respectueuse considération, je prie Votre Excellence d'être notre interprète auprès de Sa Majesté pour qu'Elle daigne accepter nos souhaits de prospérité pour le Maroc et l'hommage de notre profond respect.

Que Dieu L'assiste ».

                                                                                                Le Président

 

 

13 septembre 2011

Le label « MAISONS des ILLUSTRES »

décerné au château de Thorey-Lyautey


Nouvellement créé par le Ministre de la Culture et de la Communication et rendu public le 13 septembre 2011, « ce label représente la reconnaissance officielle de la valeur patrimoniale de ces maisons. Il récompense une offre culturelle remarquable et garantit un accueil de qualité auprès de tous les publics.»

Fin août, le château du Maréchal Lyautey maintenant labellisé  “Maisons des Illustres” avait reçu la visite de Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture. Le château Lyautey fait ainsi partie du peu de "Maisons des Illustres", dont cinq seulement en Lorraine, ainsi labellisées. Outre la demeure de Lyautey, ce sont celles celles de Raymond Poincaré, Robert Schumann, Majorelle  et Jeanne d'Arc.


9 septembre 2010

Inauguration d’un buste du Maréchal Lyautey à Alençon

A Alençon,  le Conseil général de l’Orne est installé depuis 10 ans dans un ancien quartier militaire transformé, celui  où le Colonel Lyautey commanda le 14ème Hussards en 1903.

En souvenir, cet espace porte le nom de “quartier Lyautey”.
Le 9 septembre 2010, pour marquer cet anniversaire, son Président, le Sénateur Alain Lambert, ancien Ministre a inauguré deux expositions, dont l’une trés documentée consacrée à Lyautey et un buste du Maréchal Lyautey avant une conférence du Colonel Geoffroy, Président de l'Association Nationale Maréchal Lyautey.

 

Mi-juin 2010

Parution de "Principes de pacification  du Maréchal Lyautey”

Un ouvrage très intéressant qui arrive à point nommé par Maxime GILLET - 110 pages - 19 €
Préface de Étienne de DURAND
directeur des études de sécurité à l'Institut Français des Relations Internationales
Postface d’Arnaud TEYSSIER, auteur du dernier “Lyautey”

Editeur : ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 PARIS

 

Ce livre contient en annexe le texte difficile à trouver d'une conférence célèbre faite par le Colonel Lyautey en décembre 1899 (voir notre bibliograhie) "Du rôle colonial de l'Armée"
 

28 mai 2010
Forum “Maréchal Lyautey”

Organisé par le Collège Interarmées de Défense (CID) à l’Ecole militaire.
Le modérateur était  François d’Orcival et quatre thèmes ont été traités :

“Un Maréchal à l’Académie française”

par Madame Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l'Académie française élue au fauteuil jadis occupé par le Maréchal Lyautey.

“Une personnalité hors du commun”

par Arnaud Teyssier, biographe du Maréchal.

“Un chef visionnaire : la pacification et son héritage contemporain”

par le Colonel Goya, directeur d'études à l'IRS de l'Ecole militaire.

“Lyautey homme de management et de communication avant la lettre”

par le Colonel (er) Geoffroy, Président de la Fondation Lyautey.

 

Le 18 décembre 2009

Baptême de la promotion “Maréchal Lyautey” (2009-10)

La promotion 2009-10 du Collège Interarmées de Défense (CID) a choisi de porter le nom de "Maréchal Lyautey". Elle compte 355 officiers stagiaires dont 110 étrangers de 78 nationalités.
Le CID qui forme et prépare à de hautes responsabilités dans nos armées est né de la fusion des écoles supérieures de guerre de chacune des trois armées, de l’école supérieure de la gendarmerie, de l’école supérieure de guerre interarmées et du cours supérieur interarmées. 

 

Le site internet du CID indique :  « Le choix de ce nom de parrain est très symbolique à un moment où la pensée du Maréchal Lyautey retrouve une forte actualité et fonde, pour une part, les nouvelles doctrines militaires occidentales, en particulier celles des armées de la coalition engagée aujourd’hui en Afghanistan. »

 

Le 10 septembre 2009

"LYAUTEY" réédité en livre de poche 

L'excellent ouvrage "Lyautey" d'Arnaud Teyssier paru en 2004 aux éditions Perrin est sorti en livre de poche dans la collection Tempus de cet éditeur. Qui osera dire encore que Lyautey n’intéresse plus personne ?

 

Le 2 juillet 2009

Le Maréchal Lyautey et l'aéronautique 

Le rôle de Lyautey en tant que Président du Comité Français de Propagande Aéronautique (CFPAé) est mis en évidence. Ce 2 juillet, toutes les bases de l’Armée de l’Air ont célébré le 75ème anniversaire de la création de l’Armée de l’Air. Lors de la prise d’armes de la BA 133 de Nancy-Ochey organisée dans le parc du château de Thorey-Lyautey, cet aspect peu connu de l’action de Lyautey pour le développement de l’aéronautique a été souligné.

 

 @@@  Contenu du site  @@@

Cliquez dans la liste en haut et à gauche de la page d'accueil sur les titres des chapitres pour accéder aux articles qu’ils contiennent, à savoir :

 

Le Maréchal Lyautey 

    - Biographie d’Hubert Lyautey
    - Lyautey : un nom de baptême symbolique

    - Biographie de Madame Lyautey

 

Les thèmes de l'homme d'action 

    - 21 thèmes pour mieux cerner la pensée et l'action de Lyautey

 

Le château de Thorey-Lyautey

    - Tourisme, mémoire et détente

    - Plan d’accès à Thorey-Lyautey
    - Visite du château
    - Histoire du château


Séminaires, Réceptions, etc...

    - Réceptions, mariages, séminaires, expositions
    - Evènementiel  (photos)
    - Une journée en groupe chez le Maréchal

 

Association Nationale Maréchal Lyautey

et Fondation Lyautey

 

    - Carte de visite

    - Ligne éditoriale

    - Historique de l’association - Comité d'Honneur

       ayant parrainé en 1980 la naissance de l'Association Lyautey
    - Amitié franco-marocaine
    - Droit de mémoire (Armée d'Afrique)
  

 Musée National du Scoutisme

    - Descriptif du musée
    - Réseau Baden-Powell
-     Camps scouts

 

Archives historiques

    - Bibliographie
    - Les écrits de Lyautey
    - Les écrits sur et à propos de Lyautey
    - Actes des colloques

 

Actualité et activités

    - Honneur au Maréchal Lyautey

    - L'actualité en phase avec la mémoire de Lyautey 

 

A lire et à redire

   - Lettre ouverte du Profeseur Savelli

   - Défense nationale :

     NON aux commissaires politiques

     

Nous contacter

    - Ne sont pris en compte que les messages indiquant

      un nom, une adresse géographique et un numéro de téléphone.

 

Recherche

    - Permet d’accéder au mot tapé par une recherche effectuée sur l’ensemble du site 

 

Citations signées "Lyautey"

Sur chacune des pages du site apparait une citation de Lyautey chaque fois différente. La lecture des écrits de Lyautey considéré par les Archives Nationales comme  « l’un des plus abondants épistoliers du XXe siècle » permet de relever de nombreuses citations de Lyautey sur les sujets les plus divers et toujours frappées au coin du bon sens, voire de la prospective.
A la différence de sites soi-disant spécialisés qui diffusent de rares citations souvent tronquées, les citations de Lyautey présentées sur notre site sont authentiques.
 

 

@ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @

 

Des infos en rapport avec l'actualité de leur temps 

 

Le 15 mars 2013

Défense nationale :

NON aux commissaires politiques

Les propos réalistes du Général Bentégeat commentés

par Pierre Geoffroy dans un chronique qui en souligne la portée
A lire au chapître  "A lire et à redire"

 

Le lundi 24 août 2009

"C'est beau et simple comme du Lyautey, mais ça marche"

Extrait du reportage en Afghanistan de Renaud Girard, envoyé spécial du Figaro au fort de Tora dans la région où dix soldats français ont été tués en opération il y a un an.

A lire in chapître "Actualité"  - rubrique "L'actualité en phase avec la mémoire de Lyautey".

 

Le 20 août 2009 

En Afghanistan: le général McChrystal fait référence à Lyautey

dans un entretien avec le député Thierry Mariani

Le général Stanley McChrystal, commandant américain des 100.000 soldats étrangers en Afghanistan, s'est référé au modèle de "pacification" du maréchal français Hubert Lyautey, pour la nouvelle stratégie en Afghanistan, a affirmé jeudi le représentant spécial français en Afghanistan, Thierry Mariani.

A lire in chapître "Actualité" - rubrique "L'actualité en phase avec la mémoire de Lyautey".

 

Le 12 juillet 2009

Commémoration à Thorey-Lyautey

du 75ème anniversaire de la mort du Maréchal Lyautey

A lire in chapître "Actualité" - rubrique "Honneur au Maréchal Lyautey"

Le 2 juillet 2009 

Le 75ème anniversaire de la création de l’Armée de l’Air célébré

dans le parc du château de Thorey-Lyautey où le Maréchal Lyautey

promoteur du développement de l'aéronautique est décédé il y a aussi 75 ans

A lire in chapître "Actualité" - rubrique "Honneur au Maréchal Lyautey" 

 

Le 28 février 2009

"La guerre se gagne avec l'opinion publique"

Dans cet article, publié dans Le Figaro après la perte d'un officier français en Afghanistan,le Colonel Benoit Royal, Chef du Service d'Information et de Relations Publiques de l'Armée de terre (SIRPA), fait judicieusement référence à l'exemple et au message que Lyautey nous a légués.

A lire in chapître "Actualté". 

 

Le 1er janvier 2009

Une allocution de Lyautey à relire : confiance et gratitude face aux crises prévisibles.

Il y a 90 ans, le 1er janvier 1919, le futur  Maréchal Lyautey, alors Résident Général de France au Maroc, s’adressait aux militaires et civils français rassemblés à Casablanca à l’occasion de la nouvelle année.
L’allocution de ce véritable homme d’Etat ne peut que nous faire réfléchir à la fois sur sa lucidité et son courage et sur la valeur de son message transposable dans bien des situations dans l’actualité.

A lire in chapître "Les thèmes de l'homme d'action" 1er THÉME : Lyautey, Homme d'Etat.

 

Le 21 août 2008

Message adressé par l'Association Nationala Maréchal Lyautey aux Régiments :

le 8e R.I.P.Ma, le 2e R.E.P., le R.M.T. auxquels appartenaient

les 10 soldats et gradés tués dans une embuscade en Afghanistan

A lire in chapître "Actualité"

 

Le 2 août 2008

Lyautey et le "State building"

A lire in chapître "Les thèmes de l'Homme d'action"

 

Le 30 juin 2008
Le combat de Lyautey et pour Lyautey
contre le “politiquement incorrect”

Editorial de "Présence de Lyautey" n° 44 - Juin 2008
Bulletin de l’Association Nationale Maréchal Lyautey

A lire in chapître "Actualité"